Menu
Page d'accueil
Partager :

Travaux sur le périphérique nantais

La Direction Interdépartementale des Routes Ouest (DIRO) réalise depuis le 4 septembre, pour 5 semaines, des travaux de nuit de réfection de la chaussée intérieure du périphérique, entre le pont de Cheviré et la porte d'Armor.
Publié le lundi 11 septembre 2017

Rénovation de la chaussée intérieure entre le pont de Cheviré et la porte d'Armor

La section, entre le pont de Cheviré et la porte d'Armor supporte une grande partie des mouvements entre le Sud et le Nord de la Loire sur l'Ouest de l'agglomération nantaise, avec un trafic de près de 100 000 véhicules par jour.

Une chaussée vieillissante et sollicitéeCapture d’écran 2017-09-11 à 17.39.22

La chaussée intérieure du périphérique entre le pont de Cheviré et la porte d'Armor, qui date des années 1990 et dont la couche de roulement a fait l'objet d'un premier renouvellement en 2000, présente d'importantes dégradations de surface, liées au vieillissement de l'enrobé et à l'intensité du trafic, l'un des plus importants de tout le réseau géré par la DIR Ouest.

Les travaux consistent à raboter l'actuelle couche de roulement, à renforcer localement les zones où la chaussée présente des défauts structurels, puis à renouveler la couche de roulement.

Les travaux se dérouleront à partir du 4 septembre, pendant cinq semaines.

Des contraintes de circulation limitées pour les automobilistes

Afin de minimiser la gêne à l'usager, les travaux seront réalisés de nuit sous fermeture complète du périphérique intérieur entre les portes de Bouguenais et d'Armor.

Le pont de Cheviré sera fermé à la circulation dans le sens Sud-Nord pendant les nuits de travaux.

Des déviations lors des fermetures

Pour orienter les automobilistes en transit, une déviation sera activée par la DIR Ouest depuis la porte de Bouguenais jusqu'à la porte d'Armor, en utilisant l'itinéraires S2.

Une déviation locale sera également mise en place.

Aucun impact n'est à prévoir sur le périphérique extérieur (sens Nord-Sud).

Capture d’écran 2017-09-11 à 17.38.53

Des améliorations attendues et des aménagements de sécurité qui évoluent

Les travaux amélioreront la sécurité et le confort des usagers. La nature du revêtement utilisé présente des caractéristiques phoniques éprouvées afin de limiter à la source le bruit routier.

Cette opération intègre sur l'ensemble de l'année 2017 un programme d'amélioration de la sécurité routière sur cette portion du périphérique déjà entamé en 2016. Les éléments clés de ce programme sont :

  • la suppression des obstacles latéraux (candélabres) et des glissières associées,
  • la poursuite du remplacement des glissières métalliques en terre plein central par de la glissière béton.

Des équipements qui ne transigent pas avec la sécurité

Les séparateurs en béton présentent de nombreux avantages en matière de sécurité routière :

  • réduction des risques de blessures graves occasionnées aux motocyclistes lors de collisions, de sorties de route ou de simples chutes,
  • efficacité en tant que barrière de sécurité du fait de la très grande inertie liée à leur poids et à la continuité du dispositif,
  • effet « glissière » et remise du véhicule sur sa trajectoire,
  • entretien limité, du fait de leur durabilité et de leur insensibilité à la corrosion. Un atout pour la sécurité, car les chantiers d'entretien entraînent des perturbations et des risques d'accident, pour les automobilistes mais également les agents.

Capture d’écran 2017-09-11 à 17.45.02

Haut de page