Menu
Page d'accueil
Partager :

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Action municipale face à l'installation illégale des gens du voyage
Publié le vendredi 29 juin 2018

COMMUNIQUÉ DE PRESSE


ACTION MUNICIPALE FACE À L'INSTALLATION ILLÉGALE DES GENS DU VOYAGE

Face à l'installation illégale de terrains par les gens du voyage, les élus de La Montagne ont convié les riverains de l'allée du Château d'Aux à une réunion d'information le 21 juin 2018

Depuis le mois de mai, la Ville fait face à deux périodes d'installations illicites de gens du voyage :

  • sur le terrain municipal derrière le Complexe Sports.Loisirs Francis Lespinet,
  • sur le terrain en herbe du stade Marcel Lejay (propriété de l'Amicale Laïque Montagnarde).

Leur installation sans autorisation sur le terrain municipal - clos - a fait l'objet d'un dépôt de plainte pour entrée sur un terrain par effraction. Suite au constat par huissier, la Ville a déposé un référé pour expulsion au Tribunal administratif et est dans l'attente du jugement.

Leur installation sur le terrain de football de l'ALM, illicite et avec effraction, a fait l'objet d'une plainte déposée par l'ALM en gendarmerie.

Détérioration du terrain qui ne peut pas être entretenu, non respect de la tranquillité publique par quelques personnes avec troubles de voisinage, tapages nocturnes, rodéo de quads, amas de sacs poubelles, branchements sauvages en eau et électricité… les incivilités sont nombreuses et quotidiennes.

Monsieur le Maire a pris l'initiative d'organiser une réunion de concertation, en présence des membres du bureau de l'ALM, avec les riverains le jeudi 21 juin dernier, suite à leur exaspération et à leurs plaintes.

Devant le désarroi des habitants lors de la réunion, Pierre HAY, Maire, explique : « Comme de nombreuses autres communes de la Métropole nantaise, nous sommes confrontés régulièrement à ces installations « hors la loi » qui ne respectent ni le droit, ni les règlementations. Pour ce qui est des terrains communaux, la municipalité a engagé une procédure d'expulsion. Mais entre les frais d'huissier et d'avocat, cela représente un coût, non négligeable, plus difficile à supporter par une association telle que l'ALM. » Propos confirmés par Ludovic METAYER, président de l'ALM.

En attendant le départ des caravanes, les élus invitent les habitants à composer le 17 en cas de constat de nouvelles nuisances.

Pierre Hay,
Maire








Haut de page